Nathatoo

Nathatoo

A quel âge as-tu fais ton premier tatouage ?

A 18 ans et 2 mois!

Pour quelle raison ?

Je pense que la première fois où j’ai parlé de me faire tatouer, je devais avoir aux alentours de … 11 ans! Ma mère m’a dit “Ok mais pas avant tes 18 ans”. J’ai donc eut tout le temps d’y réfléchir, de fouiller le net à la recherche de styles et de dessins. Je me souviens que j’hésitais entre un tribal et une guerrier japonaise ! Je me suis rendue sans rendez-vous chez un tatoueur qu’une amie connaissait, pour y faire ses piercing. Je suis rentrée et il m’a piquée de suite. 45 minutes plus tard me voilà tatouée.

Cela peut cependant remettre en cause le travail de certains tatoueurs qui n’ont pas de scrupules à copier le travail des autres. Mais ceci est un autre débat! 🙂

Quelles ont été les réactions de ton entourage ?

Plutôt bonnes en fait. Ma grand-mère n’était pas très chaude mais dès mon retour, elle a regardé et m’a dit “Bon ça va il est beau, c’est bien”.

Est-ce que celui-ci a été fait en une traite, ou comporte-t-il différentes phases ?

J’ai attendu 10 ans pour me refaire tatouer. Pour différentes raisons, je ne voulais plus le faire “à la va vite”, sans choisir mon tatoueur, ni en ayant une copie d’un tatouage déjà existant. Sur mon dos, il y a donc “3”  tatouages. Le premier, un tribal dans le bas du dos, ensuite l’entièreté du dos à été réalisé par Bernard Lompré et un petit rajout à été fait sur l’épaule droite à un tournant de ma vie, toujours par Bernard.

 

Est-ce que tu pourrais en expliquer les significations ?

Les significations sont assez personnelles. Ce que je peux en dire, c’est que cela représente des moments forts de ma vie et de mes croyances. Il concerne aussi des personnes et des valeurs importantes à mes yeux.

Tu dis souvent “mon tatoueur “, est-ce qu’il y a une relation privilégiée, de confiance avec lui ?

Pour recouvrir mon dos, je voulais un tatouage de style Polynésien. Pour autant, n’étant pas polynésienne, je ne voulais pas ‘spolier’ leur culture, je ne voulais pas non plus faire ce tatouage chez une personne qui n’y connait strictement rien aux significations. J’ai donc recherché Le tatoueur parfait. Bernard Lompré à appris à tatouer en Polynésie, il connait donc les significations des symbôles et y ajoute sa touche personne ce qui était pour moi la combinaison parfaite.

Bernard, utilise la même technique que les tatoueurs de là-bas, c’est à dire un dessin ‘à main levée’. Je suis arrivée chez lui, nous avons discuté du tatouage, de moi, de la vie, des significations que je voulais intégrer au tatouage, … ensuite, au feutre de couleur, il dessine les contours du tatouage, il t’explique les quelques petites choses qu’il va faire. Si la forme te convient, c’est parti, il te pique et tu ne découvre qu’à la fin ce que donne ton tatouage. (Quand je dis “la forme, les contours” c’est comme si tu dessine un rond sans rien dedans, ensuite Bernard le remplira à main levée.). La relation de confiance est énorme dans ce cas là !

Tu fais une confiance totale à ‘ton’ tatoueur. Tous les commentaires que j’avais entendu à son sujet était positifs, j’ai donc sauté le pas. Et le résultat est parfait. Tu fais une confiance totale à ‘ton’ tatoueur. Tous les commentaires que j’avais entendu à son sujet était positifs, j’ai donc sauté le pas. Et le résultat est parfait. En parfaite harmonie avec mes courbes, avec ce que je désirais.

Ton tatouage est principalement sur le dos…

Effectivement, le premier je l’ai fait dans le dos pour ne pas le voir tous les jours, je ne voulais pas me lasser de le voir en quelque sortes. Ensuite cela m’a semblé naturel de prolonger celui dans le dos. Et puis certains endroits me paraissent moins féminins mais cela n’est que ma vision personnelle… 

Est-ce que les photos te donnent une autre vision de toi-même ou de ton tatouage ?

La séance photo est arrivée à un moment où je ne me sens pas en harmonie avec mon corps. Prise de poids, changements, etc… Du coup, j’ai pris mon courage à deux mains pour la faire car je savais que cela pouvait m’apporter une autre vision de mon corps, un autre rendu que celui du miroir. Et effectivement, le résultat n’est pas le même que lorsque je me vois avec mes propres yeux ! C’est comme si pour une fois, je pouvais me regarder à travers les yeux de ceux qui me regardent. Cela m’aide à aimer un peu plus mon corps. Et quoi de plus important que de s’aimer soi-même !

Tags:
,